Pelvoux - Écrins  2018

Forum

Questionner Réagir

 

 

Accès

Plan

05290 Vallouise

Home Accueil
Bilan final
Analyse comparative
Candidature nature
Nouvelles
Projet olympique
Analyse de la candidature
Pays des Ecrins
La Vallouise
L'Argentière-la-Bessée 
Puy-Saint-Vincent station
 
 
Livre d'or  Forums

_______________________________

La concurrence s'annonce rude pour obtenir l'aval du CIO, qui devra se prononcer en juillet 2011. Sont en lice pour l'instant  : Munich et PyeongChang en Corée du Sud qui font figure de favorites,  Äre en Suède et Innsbruck en Autriche qui ont aussi des chances de l'emporter.

_______________________________

Candidatures françaises

Sites officiels

Annecy

Grenoble

Nice

Pelvoux

_______________________________

PQR

Dauphiné Libéré

Nice-Matin

_______________________________

Autres sites

_____

CAO

Comité Anti-Olympique

Très actif contre la candidature de Grenoble, il rejette également les jeux ailleurs et vient de faire des émules à Annecy où un CAO vient de voir le jour.

(17 janvier 2009)

_____

Non aux JO de Pelvoux

Un manifeste radical contre la candidature et pour une autre approche.

_______________________________

 

Pelvoux-Écrins.info est indépendant du site officiel de Pelvoux Écrins 2018

Pelvoux - Écrins 2018

Hautes-Alpes / Alpes du Sud

Une candidature crédible

En guise d'éditorial

Terrible verdict que celui de la commission d'évaluation du CNOSF qui conclut que Pelvoux n'a pas la capacité requise pour accueillir les Jeux olympiques de 2018, et pour passer l’étape de présélection du CIO mais son analyse détaillée est finalement assez conforme à celle effectuée dans l'analyse comparative.

Même si ce n'est pas encore le résultat du vote final on voit mal comment Pelvoux pourrait annihiler les handicaps bien réels relevés par la commission. Par contre une attitude de remise en cause des critères mêmes de sélection serait suicidaire.

Vallouise, le 13 mars 2009

 

 

 

Pays des Écrins - Commune de Pelvoux

Le CNOSF désignera donc le 18 mars prochain qui, d'Annecy, Grenoble, Nice ou Pelvoux, sera la ville française requérante à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2018, après Vancouver (Canada) en 2010, et Sotchi (Russie) en 2014.

Les dossiers sont déposés et sont en cours d'étude avancée par les membres du CNOSF.

L'analyse comparative donnerait un petit avantage à Annecy, mais les chances de Pelvoux sont réelles et beaucoup dans le monde de la montagne aimerait que la hiérarchie soit bouleversée (1).

Pays des Écrins - Commune de Pelvoux

(cliquer sur la photo pour l'agrandir)

__________

Du gag à la crédibilité

__________

Car la candidature déposée en octobre 2008 a pris du galon. Considérée comme un gag et vue avec condescendance par les autres villes et beaucoup d'observateurs, elle a pris de la bouteille. Dépassées les seules considérations de promotion d'un petit village peu connu du grand public. Au second plan, l'objectif, bien réel, de désenclaver la haute Durance. La candidature de Pelvoux, portée par la communauté de communes du Pays des Écrins, se situe maintenant au même niveau que les autres candidatures et peut-être même devant. L'avenir le dira.

Après l'argument creux initial du c'est notre tour, ses promoteurs se sont intelligemment démarqués des autres projets en insistant sur quelques idées fortes et simples, comme des jeux à la montagne, la candidature nature, le retour aux sources. Si la première idée semble aller de soi mais ne démarque pas vraiment par rapport à Annecy et Grenoble, les deux suivantes ont fait mouche. Certes, il y a du travail à faire dans ces deux domaines (2) et quelques accrocs sont vite apparus ici ou là (3). Ils imposent en effet des exigences structurelles et conjoncturelles, pas toutes remplies au stade actuel ni même imaginées au départ, mais fortes pour le projet à l'avenir. Au moins, voit-on que ces deux principes ont servi de cadre, parfois contraignant, à la candidature (4) et que le Pays des Écrins devra s'y référer pour son projet de territoire (5) et ses projets futurs, quel que soit le devenir de la candidature.

Pelvoux s'est donc intelligemment placé dans une optique environnementale et de développement durable et a réussi à transformer ses faiblesses en forces. La candidature nature et le retour aux sources se sont donc imposés et les autres candidatures rament un peu derrière.

__________

Un dossier solide

__________

Le dossier de Pelvoux est solide. Il respecte tous les critères du CIO. Il est économe et simple. Son projet sportif tient tout à fait la route, seul celui d'Annecy pourrait lui paraître supérieur. Il est même séduisant avec son côté transfrontalier et la réutilisation d'équipements construits pour les jeux de 2006. Beaucoup d'infrastructures sportives existent déjà, par contre plusieurs patinoires devront être construites mais les municipalités se réjouissent déjà de cette opportunité d'en disposer.

Bien sûr, la candidature n'est pas parfaite et, comme ses concurrentes, présente des faiblesses. La principale tient à l'enclavement actuel de la région et à sa difficulté d'accès. Le projet de tunnel sous le Montgenèvre rapprochera de Turin mais l'amélioration prévue de la ligne de la Durance ne sera pas suffisante pour donner l'avantage au train sur la voiture (6). Il est toutefois possible d'améliorer le projet sur ce point si Pelvoux est désigné au niveau français (7).

__________

Conclusion

__________

Le plus fort handicap de Pelvoux reste quand même sa taille. Annulé au niveau national avec même un engouement pour le petit poucet, il pourrait resurgir au niveau international et le CNOSF pourrait y regarder à deux fois avant de prendre un risque jugé potentiellement trop élevé.

La conclusion de l'analyse comparative reste valable. Les chances de Pelvoux ne peuvent que reposer sur une forte double volonté de rééquilibrage territorial (8) et de transmission d'un message de retour  aux sources (9). C'est-à-dire sur une volonté politique plus que sportive. Peut-on raisonnablement croire en une telle volonté et même en une prise de risque audacieuse de la part du CNOSF ? Vraisemblablement pas, mais comme me l'a écrit le rédacteur en chef de Alpes Magazine à l'occasion de son article de soutien, croisons les doigts !

Tout ne sera pas perdu si Pelvoux n'est pas retenu. Le bilan est déjà largement positif. Ce ne sera pas un échec, et il n'y aura donc pas de responsable à fusiller ! Les retombées médiatiques sont importantes ; la réflexion sur la candidature a permis de définir les fondements du développement du Pays des Écrins ;  un projet mené en commun au démarrage d'une nouvelle mandature a soudé l'équipe d'élus ; des personnalités de valeur se sont révélées ; peut-être, ce projet ambitieux va-t-il donner un nouvel élan au pays, une nouvelle ambition et le goût d'entreprendre à ses habitants.

__________

Vallouise, le 01 mars 2009

__________

Notes :

(1) Cette volonté s'exprime par exemple dans le numéro de mars/avril de Alpes Magazine.

(2) Lire l'article La candidature Nature : Conditions d'une candidature Nature sur ce site.

(3) Notamment le ridicule retour aux sources anglo-saxonnes de Serre Chevalier Valley. Plus fondamentalement, les stratégies marketing haut de gamme de Serre Chevalier, les Orres, Risoul, Vars ne correspondent pas trop à un retour aux sources et les extensions de certains domaines skiables comme en direction du Chaberton à Montgenèvre ou de la Ratelle à Crévoux vont à l'encontre de l'exigence de préservation des milieux naturels encore non aménagés.

(4) Par exemple, les épreuves nordiques sont prévues à Vallouise plutôt que dans la vallée sensible de la Clarée.

(5) Le SCoT, schéma de cohérence territorial.

(6) Pour être compétitif, il faudrait tomber à moins de 2 heures entre Marseille et Briançon, soit environ 3 heures porte à porte. Quant à la liaison avec Lyon et le nord, il faudra passer par l'Italie.

(7) Il faudra encore réduire les temps d'accès à la région depuis Marseille, Turin, Lyon et leurs aéroports si Pelvoux est choisi par le CNOSF.

(8) Cette volonté ne peut avoir qu'une incidence franco-française. Le CNOSF y regardera sans doute à deux fois avant de l'entériner car elle laisserait de marbre le CIO qui pourrait au contraire s'en étonner.

(9) On voit mal à vrai dire le CNOSF vouloir transmettre ce message et le CIO s'en soucier plus que ses critères de sélection. Une candidature, ce n'est pas pour transmettre un message mais pour gagner. À moins que la stratégie, je perds en 2018, pour gagner en 2020 ou 2024, ne soit choisie.

_____________________________________________

Pays des Écrins - Ailefroide Orientale (3847 m)

Le Pays des Écrins est situé dans la vallée de la Durance en aval de Briançon au sud du massif des Écrins.  Outre, la vallée de la Durance et ses versants, il comprend 2 grandes vallées affluentes en rive droite : la Vallouise, et, la vallée de Freissinières. Le vallon du Fournel situé entre les deux est inhabité.

Pelvoux, Vallouise, les Vigneaux et Puy-Saint-Vincent sont les quatre communes de la Vallouise, principale vallée du Pays des Écrins. Celui-ci regroupe un peu plus de 6000 habitants, dont plus du tiers sur la seule commune de l'Argentière-la-Bessée.

Pays des Écrins - Ailefroide Orientale (3847 m)

(cliquer sur la photo pour l'agrandir)

_____________________________________________

Les villages de la Vallouise

Vallouise     Pelvoux     les Vigneaux     Puy-Saint-Vincent

Vallouimages est indépendant de l'Office du Tourisme de la Vallouise et de l'Office du Tourisme du Pays des Écrins

 

Vallouise Magazine est hébergé par Promoweb

Site déclaré à la CNIL sous le numéro : 1147326

Première version Dernière version Dernière correction
Octobre 2008 Mars 2009 Mars 2010

 

Pelvoux - Écrins 2018 - la candidature Nature - Alpes du Sud / Marseille / Provence / France

Pelvoux-Écrins.info est indépendant de l'Office du Tourisme du Pays des Écrins

_______________________________

Bilan final

... un an après

_______________________________

Les candidatures

Bilan d'étape

Analyse comparative

_______________________________

La candidature Nature

Conditions d'une candidature Nature

_______________________________

La candidature surprise

Analyse de la candidature

_______________________________

Projet olympique

Carte des sites

_______________________________

Vallouise magazine

Magazine d'information du Pays des Écrins

_______________________________

Le Pays des Écrins à la croisée des chemins

 Présentation et analyse

_______________________________

Cliquer sur les photos pour les agrandir

_______________________________

Nouvelles de

Pelvoux - Écrins 2018

Annecy emporte la décision

Pelvoux joue son va-tout

Annecy et Grenoble en finale

J-5 : Terrible douche froide

J-6 : La tension monte

Moutain Wilderness opposé à l'organisation des jeux

Alpes Magazine :

Une candidature en or

Espoir pour le tunnel de Montgenèvre

4000 soutiens à Paris en courant

Marseille s'engage pour Pelvoux

Soutien de la CIPRA

Soutien du Pays de la Meije

Liaison Serre Chevalier - Montgenèvre

Présentations au CNOSF

Grenoble :

Les jeux, un accélérateur de projets

Nice :

La montagne, partie vivante de Nice

Annecy :

L'expertise des grands événements

Pelvoux : L'esprit montagne

Large soutien des habitants du nord des Hautes-Alpes

Présentation des projets au CNOSF

La candidature a changé de dimension

À propos du financement par le CG05

Bonnes et mauvaises manières

Parler l'olympique

Le Dauphiné Libéré n'exclut plus Nice

Genève soutient Annecy

Présentation du projet grenoblois

Transport par câble dans la Vallouise ?

Grand messe de soutien à Pelvoux

Mépris grenoblois

Le Dauphiné Libéré

encense Annecy et enfonce Pelvoux

Façade verte à Nice ?

Vrai faux-retrait de la candidature de Grenoble

Serre Chevalier :

 Retour  aux sources à l'envers

Nouveaux soutiens italiens

Arrogance niçoise

Projet olympique dévoilé

Quels soutiens de la PQR ?

Manque d'enthousiasme de Vallouise

Soutien du CG des Hautes-Alpes

2018 ou 2024, faudra-t-il choisir ?

Caution de Mountain Riders

Grand écart à la région

Les Alpes-de-Haute-Provence divisées

Les sites dévoilés le 24 décembre

Le monde économique derrière Pelvoux

Soutien italien

Marseille soutient Pelvoux

Ernst & Young en piste

Quel projet ?

Préparer les dossiers

Les conseils approuvent la candidature

PACA soutient Nice

Motivations cachées

Pelvoux-Écrins 2018

_______________________________

 

Sortie

Version 1.00

Octobre 2008